Home

Programme REPERE

Réseau d'échanges et de projets sur le pilotage de la recherche et l'expertise


Constat:

Volonté d'instaurer un dialogue sciences- société civile

 

 

Le Grenelle de l'environnement à mis en évidence l'importance d'impliquer les ONG  et les associations sans but lucratif représentant de la société civile dans un  nouveau modèle d'organisation pour la décision publique « la gouvernance à 5 » (État, collectivités locales, ONG, partenaires sociaux, patronat)

 

En 2008, ont été créés des COMOP, Comités Opérationnels dont le COMOP Recherche qui  pour objet de mobiliser les acteurs de la recherche.

 

Question

Comment peut s'articuler ce dialogue ?

L’articulation entre cet important groupe d’acteurs et les établissements de recherche apparaît comme une question clé de l’élaboration des politiques publiques. La consultation des acteurs de la société, leur participation à la définition des programmes de recherche figurent au titre des recommandations du COMOP Recherche.

 

Programme REPERE

http://www.programme-repere.fr/

Écoutez ci-dessous une présentation du programme REPERE par Yves LE BARS

 

 

Il est conçu comme une plate-forme de dialogue, de proposition et d’expérimentation explorant les voies de la participation de la société civile organisée à l’orientation de la recherche et à l’expertise, pour une meilleure contribution aux politiques du développement durable.

Il s'inscrit dans le cadre de  la stratégie nationale du développement durable qui est consultable à l’adresse :

http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/SNDD-3.pdf

 

Le programme REPERE répond plus particulièrement aux préoccupations suivantes :

 

- La voix des associations est-elle suffisamment entendue dans le repérage des enjeux en matière de développement durable, leur compréhension et l’élaboration des réponses ?

- Quels processus est-il envisageable de mettre en œuvre pour assurer la participation de la société civile organisée à  l’orientation et à la programmation de la recherche ainsi qu’à l’élaboration de l’expertise ?

- Quelles sont les conditions de la pérennité de ce (ou de ces) processus ?

 

Il porte ainsi une double finalité :

- mettre en évidence les conditions d’une réforme intégrant la participation des organisations de la société civile (OSC) dans la gouvernance de la recherche et dans l’élaboration de l’expertise ;

- développer la réflexion conjointe entre organismes de recherche et organisations de la société civile à partir de  l’expérimentation (recherche-action) des formes de participation.

 

Appel à projets

 

1)     Premier appel qui a permis de sélectionner 8 projets impliquant des acteurs essentiellement issus du milieu associatif

 

 

Les projets sélectionnés en 2010

 

Écoutez ci-après les interviews de 3 représentants d'associations présentant leurs projets.



Adreva : “Biodiversité 2.0


Association pour la prévention de la pollution atmosphérique : “Comment renforcer la participation de la société civile en matière d’expertise : le cas des politiques en matière d’air

 

Entretien avec Isabelle ROUSSEL, Vice-Présidente de l'APPA

 

 


De Navigatio / réseau EcoNav : “Cahier des charges de l’éconavigation


Fondation sciences citoyennes : “Co-construction des savoirs et des décisions dans la recherche : l’exemple de la sélection participative en agri-environnement

 

Entretien avec Bérengère STORUP, de la FSC

 

 


Ifremer : “Suivis bénévole et scientifique des contaminations microbiologiques du littoral d’Oléron (Bestmilitt)


Réseau environnement santé : “Changement de paradigme en Santé – Environnement. Le cas de l’hypersensibilité et des perturbateurs endocriniens

 

Entretien avec Soléane DUPLAN, de RES, coordinatrice du projet.

 

 


Université Paul-Sabatier Toulouse III : “De la thématisation publique des nano-activités au « copilotage de la recherche » : tendances et tensions


Vivagora : “Coexpertise sur les revêtements utilisant des nano-composés (CoExNAno)

 

2)     Le second appel vise à développer l’implication des organismes de recherche au niveau des directions par le montage de projets avec au moins une association ou une ONG.

 

Thématiques prioritaires

Les priorités thématiques sont celles de la stratégie nationale du développement durable :

- Consommation et production durables

- Société de la connaissance

- Changement climatique et énergie

- Transports et mobilité durables

- Conservation et gestion durable de la biodiversité et des ressources naturelles

- Santé publique, prévention et gestion des risques

- Démographie, immigration, inclusion sociale

- Défis internationaux en matière de développement durable et de pauvreté dans le monde

 

 

Le Forum des associations organisé par NSS Dialogues les 20, 21 et 22 janvier permet de poursuivre le dialogue entre organisations de la société civile et organismes de recherche et constitue une opportunité d’expression et de détection de la demande sociétale et s'inscrit dans le cadre du programme REPERE.